Le sang

 

Après "Dis-toi que ton coeur est celui d'une bête sauvage", voici les premières sorties publiques de "Mon sang coule dans tes veines", balade contée singulière avec Roxane Ca'Zorzi.

Nous avons le plaisir de jouer au festival de Chiny (Be) le 9 juillet.

Puis pour "Conte en Balade" le 7 août dans le sublime cimetière du Dieweg à Uccle (Bruxelles).

Entre ces 2 dates, je ferai une pause ☀️

Un avant-goût filmé à Chiny par Smala Cinéma ici! Avant de nous retrouver au même cimetière du Dieweg pour une nouvelle représentation le 25 septembre, organisée cette fois par la commune d'Uccle.

Ci-dessous un court extrait qui annonce l'atmosphère gothique vampirique de mon héroïne. Sachant que tout est métaphore.

Bon été à toustes et au plaisir !


 

Photos par Abigaël Ca'Zorzi

 

Agenda

  • 13 juillet au 6 août

    Pause ☀️ je réponds à vos mails après cette date.

  • 7 août 2022

    "Mon sang coule dans tes veines", balade contée singulière à 2 voix avec Roxane Ca'Zorzi, pour Conte en Balade au cimetière du Dieweg à Uccle (Bxl)
  • 15-20 août 2022

    Résidence et performance à Levis (Québec) avec "La Quadrature" pour le projet collectif de "L'île inventée"
  • 12-16 septembre 2022

    Création lumière de MOCOSÈS pour "Dis-toi que ton coeur est celui d'une bête sauvage" à la Roseraie (Be)
  • 25 septembre 2022

    "Mon sang coule dans tes veines", balade contée singulière avec Roxane Ca'Zorzi au cimetière du Dieweg
  • 28 septembre au 2 octobre 2022

    "Celle qui avait une plume", "Antre[s]" et clôture en scène partagée pour le festival "Côte Contes" en Côte d'Or (Fr)
  • 8 octobre 2022

    MiniPoésie pour le festival de la petite enfance à la bibliothèque d'Uccle Centre (Be)
  • 15 octobre 2022

    "Dis-toi que ton coeur est celui d'une bête sauvage" au festival du conte d'Anderlecht (Be)
  • 18 et 20 octobre 2022

    Atelier d'arpentage sur le "Petit dico féministe, anti raciste et militant" en écoles supérieures (Be)

Le Poème du moment

Les poèmes précédents se retrouvent dans l'onglet "Ecrits"

Carmilla 

(...) D’aussi loin qu’elle s’en souvenait, bien que fille unique, et bien que sa mère soit morte alors qu’elle était enfant, Laura ne s’était jamais sentie seule.

Il y avait toujours eu la brise dans le jardin, le vol des chauve-souris, le hululement des hiboux, les pas feutrés des renards. Et dans le manoir tout entier, les effluves de parfums anciens, les froissements de tissus invisibles, les craquements du parquet et les portes qui décident elles-mêmes de s’ouvrir.

Mais depuis que Carmilla -l’invitée- était arrivée, Laura ne pensait qu’à elle. Passait tout son temps avec elle, faisait tout comme elle, elle était comme aimantée, irrésistiblement attirée.

Elles avaient le même âge, portaient le même modèle de robe de nuit, et chacune dans sa chambre laissait une bougie allumée sur sa table de nuit, et chacune chaque nuit, fermait la porte de sa chambre à clé de l’intérieur. (...)

 

Julie Boitte |  2022 Extrait de "Mon sang coule dans tes veines" balade contée singulière