Rouges comme de l'or

 

... les feuilles des arbres, et bleue la lumière des projecteurs sur Mocosès ;) Car depuis septembre, nous avons été accueilli.e.s au CC d'Evere, à Chiny cité des contes, au Théâtre de la Parole, et début décembre nous le serons à la Fabrique de Théâtre! La création est prévue le 22 avril 2022 ;) au CC d'Enghien dans le cadre du festival de poésie!! Pour en savoir plus, allez sur notre page facebook où il y a même des extraits video!

Ci-dessous, découvrez le poème du mois, écrit début 2021, qui a gagné un prix à "Uccle en Poésie" en avril, dans la catégorie slam, et que j'ai pu lire lors d'une soirée dédiée, en compagnie de Marie Darah, championne de Belgique de Slam et Laurence Vielle, poétesse belge.

Et entre temps, "Celle qui avait une plume" est sortie pour le festival "La folie dans la ville"; "De sève et de son" est réapparu pour le festival d'Anderlecht où nous avons eu beaucoup de plaisir à enregistrer avec Catherine Pierloz; et l'enregistrement pour le projet "L'île inventée" Nantes-Québec + moi ;) va bientôt sortir, alors ça va plutôt bien!

D'ici 2022, je vous souhaite de plonger avec délice dans la pénombre, en écoutant des contes du solstice d'hiver qui célèbrent le retour de la lumière!

A bientôt!

 

Agenda

  • 12 octobre 2021

    "CELLE QUI AVAIT UNE PLUME" pour la Journée Santé Mentale Marolles (Bxl)
  • 15-16-17 octobre 2021

    "DE SEVE ET DE SON" installation sonore contée dans les arbres - reprise, avec Catherine Pierloz, à la bibliothèque d'Anderlecht (BXL)
  • 7 novembre 2021

    Participation au CABARET DRAG des Dimanches du Conte (BXL)
  • 19 novembre 2021

    MOCOSES sort de résidence avec "Dis-toi que ton coeur est celui d'une bête sauvage" au Théâtre de la Parole (BXL)
  • 3 décembre 2021

    Sortie de résidence de Mocosès à la Fabrique de Théâtre (BE) avec "Dis-toi que ton coeur est celui d'une bête sauvage"
  • 9 décembre 2021

    "Mini-Poésie" à la bibliothèque de Waimes (BE)
  • 17 décembre 2021

    "Quand revient la lumière - contes de la saison d'hiver" à la bibliothèque d'Ixelles (BE)
  • 22 décembre 2021

    "Si tu savais..." aux Ecuries de Watermael-Boitsfort (BE)
  • 28 décembre 2021

    "Quand revient la lumière - contes de la saison d'hiver" à la bibliothèque de Berchel (BE)
  • 22 avril 2022

    CREATION de "Dis-toi que ton coeur est celui d'une bête sauvage" par Mocosès au Centre Culturel d'Enghien lors du festival de poésie

Le Poème du moment

Les poèmes précédents se retrouvent dans l'onglet "Ecrits"

La lenteur

Quand le temps ne passe pas

Ou quand il passe trop vite,

Est-ce identique?

 

Je suis la tortue qui parfois hésite

Au lieu de poursuivre sa route

Tracée.

Si je m'arrête c'est pour

Sentir.

Ce qui serait juste

Pour moi seulement

(C'est là la dureté).

 

C'est LE défi

De chaque instant.

Revenir dans son corps

Lentement.

Plongeant.

Sentant son cœur qui s'emballe.

Et le calmer.

 

Redescendre profondément

Dans le fond du gouffre

Dans le fond du

souffle.

Respirant.

Jusque dans le ventre les tripes tous ces endroits dont on ne peut pas

- toujours pas -

Parler librement.

Même si Tout

Vient toujours de là.

De ce qui frémit depuis l'infini

Ce qui fait vibrer la moindre cellule

Et qui n'a jamais été

Petit.

C'est seulement qu'on lui a dit

De se taire de se diminuer de se planquer

Pour ne pas déranger.

Alors oui

Si tu te dépêches tu ne déranges pas tu fais ce qu'on attend de toi tu ne sens rien tu ne sens pas tu ne te relies pas à ce que l'extérieur pressé ne voit pas.

Car oui

Ces choses-là ne se donnent pas

Comme ça.

Car elles le savent

Qu'elles peuvent si vite

Et si durablement

Être abîmées.

 

Mais

TOUT est toujours venu de là:

Du fond.

De là où

On ne peut descendre que lentement.

Pas à pas.

Barreau après barreau après barreau, innombrables.

Clôture après barrière,

Barrage après barricades,

Innombrables.

Et de plus en plus solides.

Ou pas...

Si tu cesses de décider

avec ta volonté.

Si tu te laisses faire.

Si tu les laisses

T'ouvrir.

 

Le souffle lent

Donne douceur

Et calme.

Alors,

Au fond du fond du ralentissement le plus grand

-  et toujours en mouvement pourtant -

Au fond du fond de ce fond-là

Quelque chose s'ouvre.

Une autre dimension un autre thème un univers

Qui réhydrate les racines retournées.

Qui ravive les couleurs rêvées.

Qui recrée ce lien

‘’Inimité’’.

 

Et c'est seulement quand je suis quand tu es quand nous sommes

Dans ce temps autre

Que

QUELQUE CHOSE

Se passe.

Une chose

Lente

Ou fulgurante.

 

Julie Boitte | janvier 2021 - prix reçu d'Uccle en poésie le 15 novembre 2021, catégorie slam