Ombre et lumière

 

La "Sortie de latence", artistique, s'est faite le 27 mai. Ne reste qu'à la réaliser intimement...

Notre "Trio Oblique" était ému, ravi et joyeusement surpris de l'accueil merveilleux du public !

Alors un petit extrait en guise de poème ci-dessous!

 

Juin me ramène à d'autres racines, végétales mais pas seulement, pour la dernière soirée poésie de la saison :  "Villes versus Forêts" des Crépusculaires.

Racines aussi, mais autres encore, de jeu et d'instinct pour une résidence en Lorraine et un premier chantier de "Comme un animal" devant un vrai public d'enfants... 

Hiiiiii la salle noire et être sous une couverture - splendide certes mais en laine quand même -  quand il fait 30° dehors.... Pourvu que l'été ne s'en aille pas tout de suite ;)

 

Image: Brooke Weeber

Agenda

  • 07/07/2018

    Récital Monstres et Merveilles au Festival La Semo à Enghien (Be)
  • 22/06/2018

    Soirée poésie sur le thème Villes versus Forêts, avec les Crépusculaires à L'Harmonium (Be)
  • 27/05/2018

    Sortie de "Latence" avec Catherine Pierloz et Octavie Piéron lors de notre carte blanche aux Dimanches du Conte de Bruxelles (Be).

Mon "poème" du mois de mai...

Vous retrouverez tous mes poèmes dans l'onglet "Ecrits"

23# Sortie de Latence - Extrait

(...)

Ce qui va germer ne sait rien.

Mais a la force.

A l’énergie de naître.

A l’espoir d’être quelque chose,

de devenir quelque chose

quelque chose qui vaudra la peine.

Ce qui va germer rêve ses racines: solides,

rêve une croissance, magnifique,

une vie, grandiose. ...

(C’est un espoir.)

Même s’il y a un risque

que ses racines apparaissent entortillées, emmêlées,

un véritable risque que ces racines grandissent de façon tortueuse

cherchant très loin et revenant sans cesse au même endroit

ou repartant à l’autre bout mais,

même si c’est follement,

les racines grandiront.

la chose, ses racines, tout son être

est rempli d’énergie

pour tracer un chemin neuf

encore - jamais - emprunté - auparavant.

(...)

 

Julie Boitte | 04-05.2018 avec et pour le Trio Oblique avec Catherine Pierloz et Octavie Piéron