Mon sang

 

Bonne année 2022! Pour l'occasion, réactualisation du site avec les projets en cours ;)

Ces temps-ci, je les passe avec Roxane Ca’Zorzi, ma voisine et amie pour faire éclore cette balade contée de 2 héroïnes, intitulée « Mon Sang Coule Dans Tes Veines ». Nous avons chacune la nôtre, avec nous, discrètement mais profondément depuis longtemps. Je suis du 19ème siècle, elle du 12ème. Nous nous rencontrons sur le souvenir des êtres aimé.e.s si profondément.

L’autre temps est consacré à faire connaître notre duo Mocosès avec Ricardo Depine. Notre projet électro poétique est presque prêt, et nous cherchons maintenant éclairagiste et ingéson.

Le troisième temps est pour l’hibernation. Un peu, dont sortent quelques poèmes. Je vous en livre un tout neuf juste en-dessous.

Au plaisir de vous retrouver en vrai !

 

photo: Abigaël Ca'Zorzi

 

Agenda

  • 22 janvier 2022

    "Quand revient la lumière - contes de la saison d'hiver" à la médiathèque Le Phare (Be)
  • 26-28 janvier 2022

    ANNULEE pour cause de Covid - Résidence aux Abattoirs de Namur pour "Mon sang coule dans tes veines" avec Roxane Ca'Zorzi
  • 7-11 mars 2022

    Résidence au Théâtre de la Parole pour "Mon sang coule dans tes veines" avec Roxane Ca'Zorzi
  • 18 mars 2022

    "Celle qui avait une plume" dans le quartier des Marolles à Bruxelles
  • 21-23 mars 2022

    Résidence à Chiny pour "Mon sang coule dans tes veines" avec Roxane Ca'Zorzi
  • 22 avril 2022

    CREATION de "Dis-toi que ton coeur est celui d'une bête sauvage" par Mocosès au Centre Culturel d'Enghien lors du festival de poésie

Le Poème du moment

Les poèmes précédents se retrouvent dans l'onglet "Ecrits"

Objet

Objet.

Bel Objet.

Pratique.

Fonctionnel.le, j'étais.

Jusqu'à aujourd'hui.

Car quand je pense à la mort, elle, à mon nez, rit.

De mes errances.

Je veux cesser de mourir.

Alors que je ne fais que ça:

Mourir-à-moi-même-à-mes-rêves-à-mes-idéaux-à-"Tout ce que j'aimais"*.

Je sais.

Mais à nouveau, comment m'en empêcher?

Comment refuser

l'habitude,

apprise acquise,

depuis l'enfance.

Tout en trouvant cette

Résistance

au fond de moi,

de mes cellules qui pourtant

doivent bien se souvenir?

Non?

D'un héritage,

de toutes celles qui l'ont fait avant moi,

ce chemin.

Où sont ces souvenirs, ces souvenances, ces réminiscences

d'une époque

- même brève,

d'une dignité

ancrée,

refusant d'être malmenée

par des volontés extérieures

et plus fortes que moi,

car portées

par des siècles et des siècles amen

de maltraitance

avec évidence

et sans jamais

"se retourner en rampant dans [leur] cerveau"**.

Où trouver cette puissance?

Et par quel bout

- dites-moi-non-ne-me-dites-pas-je-la-trouverai-seule,

la mobiliser?

Julie Boitte | janvier 2022

 

* titre du livre de Siri Hustvedt ** référence à Jim Morrison poète et chanteur du groupe "The Doors"